LE JOURNAL L’ÉTINCELLE

Parce que nous avons tout, mais que nous n’avons rien
Parce que nous avons le loisir mais pas l’essentiel
Parce que nos vies ne sont qu’un cris mais que personne ne nous écoute
Parce qu’ils prétendent qu’il n’y a plus d’histoire, mais que nous voulons continuer à l’écrire
Parce qu’ils nous disent que tout s’achète, mais que nos vies n’ont pas de prix
Parce qu’à l’heure de l’instantané, de l’immédiat, du jetable, nous voulons que nos écrits restent
Parce qu’à l’heure où plus personne ne s’engage, nous pensons que c’est le moment d’agir
Parce qu’ils disent que tout est perdu alors que nous pensons que tout commence…

Lisez l’Étincelle, collez-le sur les murs, photocopiez-le, rangez le dans vos bibliothèque, mais faites quelque chose…